Cheval  Cheval  Cheval  

Techniques d'élevage


Présentation courte : Tout savoir sur les animaux à l'usage des propriétaires ou des passionnés : élevage, alimentation, soins, maladies, plaies, intoxications, urgences, méthodes de dressage, équitation, anecdotes, trucs et astuces...
  Conseiller à un ami 

Cheval :  http://techniques-elevage.over-blog.com     
Titre :  Techniques d'élevage Site préféré 
Aperçu : cheval, poney, guide, annuaire, équestre : Techniques d'élevage
Résumé : Techniques d'élevage est un blog qui répond gratuitement à toutes vos questions concernant vos animaux favoris et en particulier vos poneys et chevaux. par Catherine (Ingénieur en agronomie, Conseiller agricole, Accompagnateur de tourisme équestre) et Anne (Auxilliaire Vétérinaire). Et parce qu’un cheval " bien élevé " est un gage de sécurité, de plaisir et de confort pour vous, pour vos enfants… et surtout pour lui-même. En loire atlantique, nous proposons pour votre cheval ou poney (même Shetland) : Débourrage à votre domicile ; Education de base et musculation " dans le bon sens " ; Education au respect ; Compréhension et correction des comportements dangereux ; Conseil en nutrition et en élevage, suivi de croissance des poulains Ceci, afin de : Vous permettre une cohabitation harmonieuse avec votre cheval ou votre poney, Assurer la sécurité de ceux qui l’approchent et notamment des jeunes enfants, Offrir à votre animal une vie équilibrée, saine, dans des conditions qui lui conviennent, Résoudre les petits problèmes de tous les jours. Visite gratuite et sans engagement pour faire le point sur les problèmes que vous rencontrez et proposer les solutions à y apporter.
Thèmes : Chevaux, poneys, shetlands, dressage, élevage, soins, débourrage, redressage, loire atlantique, équitation

Dans la même thématique

Catégorie guide cheval
 : 
Votre note : 
Cheval 5.00 (1 Votes)

Techniques d'élevage Vote(s) : 1. Note : 10 sur 10.00

Création / modification : Samedi, 21 Avril 2012 / Jeudi, 24 Avril 2014

Titre du flux RSS : Techniques d'élevage

Url du flux RSS : 
  • Un autre exemple d'interaction minérale indirecte 23 Oct 2014 | 3:17 am Techniques d'élevage

     

     

    Dans un précédent article, nous avons parler des interactions indirectes entre certains minéraux. Un autre exemple, mais plus complexe, est celui du sélénium et de l'iode.

     

    Comme vous le savez l'iode est récupéré par la thyroïde afin de synthétiser la T4, une hormone thyroïdienne contenant 4 atomes d'iode. Cette hormone est d'une inefficacité navrante et nécessite de se faire retirer non pas l'appendicite mais un atome d'iode permettant de passer à la T3 et de multiplier.

     

    Pour cette métabolisation, il faut une enzyme du foie séléno-dépendante : la iodothyronine 5'-deiodinase.

     

    En cas de carence en sélénium, l'enzyme sera peu efficace et donc la quantité de T3 sera trop faible tandis que la quantité de T4 sera au plafond pour compenser mais sans grand succès.

     

    Nous nous retrouvons devant le cas clinique d'une hypothyroïdie puisque l'hormone ne fera pas correctement son travail. Comme toute personne sensée voyant une hypothyroïdie, on augmente le taux d'iode dans la ration alors que c'est le sélénium qui pose problème.

     

    Avec l'augmentation forte de l'iode dans la ration, on prend le risque d'une intoxication...

     

    Certaines régions avec des vieilles montagnes et proches de la mer peuvent présenter ce type de configuration alors prudence...

     

    Bonne journée.

     

    François Kaeffer

    Attelage à un. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Attelage à un. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

  • Tables d'estimation du poids vif d'un cheval au travail 21 Oct 2014 | 3:17 am Techniques d'élevage

     

    L'estimation du poids est un élément important que ce soit pour doser un médicament ou pour raisonner l'alimentation. 

    Elle peut être réalisée à partir de la taille et de la mesure du périmètre thoracique pris en passant par le passage de sangle et à la jonction entre encolure et garrot. 

     

    Les mesures sont exprimées en cm. 

     

    Il s'agit ici de l'équation utilisable pour un cheval de selle au travail ou à l'entretien qu'il soit hongre, étalon ou jument. 

     

    L'équation INRA de base est : poids vif (kg) = (4,3 x périmètre thoracique) + (3,0 x taille au garrot)-785. 

     

    L'écart-type de l'estimation est de 26 kg. 

    Attention : pour les poids inférieurs à 400 - 450 kg, cette équation n'est pas la meilleure à utiliser. 

     

    Chevaux d'une taille comprise entre 140 et 149 cm : 

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 140 et 149 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 140 et 149 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

     

    Chevaux d'une taille comprise entre 150 et 159 cm : 

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 150 et 159 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 150 et 159 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Chevaux d'une taille comprise entre 160 et 169 cm :

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 160 et 169 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 160 et 169 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Chevaux d'une taille comprise entre 170 et 179 cm : 

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 170 et 179 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 170 et 179 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

     

    Chevaux d'une taille comprise entre 180 et 189 cm : 

     

    Attention pour des chevaux de plus de 650 kg, les équations pour chevaux de trait peuvent être plus adaptées. 

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 180 et 189 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Table d'estimation du poids vif d'un cheval mesurant entre 180 et 189 cm. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés.

    Catherine KAEFFER

  • Au nom du bien être des félins 19 Oct 2014 | 3:28 am Techniques d'élevage

     

     

    Blottis contre le mur, il attend. Les gouttes frôlent son pelage et chatouillent ses vibrisses. Son maître l'a mis dehors ce matin, car un chat doit vivre dehors, pour son bien-être.

     

    Un frisson parcourt son échine et ses petites oreilles se recroquevillent. Il fait si froid dehors.

     

    Un miaulement plaintif, une voix qui se perd dans le silence.

     

    Désespéré, le petit chaton s'élance, bravant la pluie. La cour est vite traversée, la haie est peu épaisse... au delà de cette limite, c'est la route.

     

    Se faufilant entre les branches, le chaton observe la valse des voitures et des camions. Leur bruit est assourdissant, leur passage continuel.

     

    Une accalmie du trafic laisse la route silencieuse. Le chaton décide alors de s'avancer.

     

    Une voiture s'avance et le chaton se tapit. Ce monstre devrait passer son chemin sans le voir. Sa mère lui a toujours appris à se cacher jusqu'au dernier moment...

     

    Mais le monstre s'approche encore et encore. Le chaton perd alors courage et surgit du fossé. La sécurité est là, non loin de lui, dans le fourré d'en face, dans la fuite...

     

    La voiture pile. Les pneus crissent et dérapent.

     

    Sa mère n'a jamais connu les voitures, lui-même n'a jamais appris à se comporter face à la route.

     

    Le chaton est paniqué, jamais il n'arrivera à temps à l'abri. Heureusement pour lui, la voiture s'est arrêté et son conducteur l'observe à présent.

     

    Le chaton court se cacher dans le fourré. Apeuré, trempé et frigorifié, ce chaton n'a rien appris. Chaque jour, chaque nuit, ce chaton expérimentera la route, car son maître considère qu'il en va du bien-être de son petit félin.

     

    Anne KAEFFER

    Chat endormi. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2014

    Chat endormi. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2014

  • Les joies des interactions minérales 17 Oct 2014 | 3:36 am Techniques d'élevage

     

    Avec l'ensemble des données sur les minéraux, on constate de nombreuses interactions entre eux. Celles-ci peuvent être divisées en deux types :

     

    • les interactions directes

    • les interactions indirectes

     

    Les interactions directes correspondent à une compétition entre deux minéraux ou plus au niveau d'un transporteur membranaire (compétition à l'entrée de la cellule), d'un transporteur plasmatique (compétition au niveau des protéines sanguines comme l'albumine) ou des enzymes (compétition pouvant entraîner l'inefficacité de l'enzyme).

     

    Les interactions indirectes correspondent à un changement physiologique lié à un minéral qui va entraver la marche normale d'un second.

     

    Un exemple s'impose : le cuivre et le zinc.

     

    Le zinc, en entrant dans les entérocytes, va déclencher la production, par la cellule, de molécules complexantes dont le rôle est de capturer et isoler le surplus de zinc.

     

    Ces molécules sont soit myopes soit des recalées en chimie puisqu'elles vont régulièrement se tromper et complexer certains ions divalents (marqués 2+) dont le cadmium et le cuivre.

     

    En cas d'excès de zinc, la cellule va produire une quantité forte de complexants pour le surplus de zinc et en considérant les irrécupérables de chimie capturer par la même occasion d'autres minéraux que celui visé. Une quantité certaine de cuivre sera capturée et donc inutilisable. On peut donc passer d'une ration avec suffisamment de cuivre sur le papier à une carence en cuivre disponible pour l'animal à cause d'un excès de synthèse de complexants dû à une quantité trop importante de zinc.

     

    Bonne journée.

     

    François Kaeffer

     

     

    Aliment pour chevaux. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés

    Aliment pour chevaux. Techniques d'élevage 2014. Tous droits réservés

  • A cheval sur nos principes 15 Oct 2014 | 3:41 am Techniques d'élevage

     

     

    Il faut venir avec enthousiasme, mais sans excès, demander, et non pas quémander, quelques caresses. Ne pas bousculer, ne pas chahuter, il faut rester sage et distant sans pour autant montrer de fierté ou de mépris.

     

    Complicité avec tous les égards qui leur sont dus, voilà ce que réclament beaucoup.

     

    Les animaux se prêtent généralement bien à ce petit jeu qu’on leur inculque d’une main de maître.

     

    Il faut dire qu’ils sont bon comédiens et que s’ils répètent cette dévotion avec virtuosité, il n’en comprennent pas le sens.

     

    Les animaux apprennent vite qui ils doivent être et cachent habilement leur émoi.

     

    Pourtant, il arrive parfois qu’ils s’oublient sur de nouveaux exercices ou dans un moment de faiblesse. Les barrières tombent alors et les mots disparaissent. Les gestes deviennent plus naturels, plus doux ou plus durs.

     

    L’apprentissage revient alors avec force pour tenter de reprendre le contrôle.

     

    Et si, pour une fois, nous tentions de lâcher prise, de laisser aller. Juste pour voir, juste pour comprendre ce qui se dit, ce qu’ils nous disent.

     

    La sagesse du dresseur réside dans sa capacité à déterminer quand il ne faut pas intervenir.

     

    Vous pouvez protéger un animal contre le monde.

    Vous pouvez l’amener à faire tout ce que vous voulez.

    Vous pouvez l’emmener n’importe où.

     

    Mais est-ce sage ?

    Cherche-t-on à vivre avec cet animal ou avec l’idée qu’on se fait de lui ?

    Partage-t-on sa vie ou l’enfermons-nous dans notre rêve de vie ?

     

    Est-il normal qu’un animal témoigne de son affection avec nos « mots », avec nos « principes » ?

    Ne serait-il pas plus logique qu’il le dise lui-même, avec ses propres « termes » ?

     

    Quel crédit peut-on accorder à une réponse quand elle est apprise ?

     

    Si je vous pose la question « Cet article vous a-t-il plu ? » et que je vous apprend que la réponse est « oui », sinon, je me fâche... que ferez-vous ?

     

    Tout animal cherche à minimiser les conflits et parfois, c’est l’animal qui détient la solution.

     

    Mais donner la parole ne suffit pas, il faut écouter, comprendre et répondre. Ce n’est qu’ainsi que l’animal et l’Homme pourront faire équipe.

    Anne KAEFFER

    Chien en harnais. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2014

    Chien en harnais. Tous droits réservés. Techniques d'élevage 2014

Retour

Ecrire un commentaire

Nom:
Titre:
ChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalChevalCheval
 
Retour